Question de la semaine : En parlant de quel Prophète, le Coran dit que c'est le meilleur récit? pour répondre à

lundi 29 août 2011

LES SIX JOURS DE CHAWWÂL







Après le jeûne obligatoire du mois de ramadan, le Prophète (s.a.w) nous incite à jeûner 6 jours pendant le mois de Chawwâl. Cependant, ce jeûne est facultatif mais la récompense est énorme.



Abû Ayyûb al Ansâri (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Prophète (s.a.w) a dit "Qui jeûne le mois de ramadan, puis le fait suivre de six jours du mois de Chawwâl est comme celui qui a jeûné toute l'année." Abû Dawûd 2078


Le jeûne du mois de ramadan est égal à dix mois, le jeûne des six jours de Chawwâl est égal à deux mois "60 jours" ce qui vaut le jeûne d'une année complète." Rapporté par Ibnu Mâja 1705, Ahamed 21378


C'est pourquoi il est conseillé de jeûner pour celui qui en est capable. Quant aux personnes qui doivent rattraper les jours non jeunés du mois de ramadan, elles doivent impérativement rattraper ces jours en premier avant de pouvoir jeûner les jours de Chawwâl. Car, il ne faut pas oublier que la mort nous attend à tout moment, nous devons mourir sans dette envers Allah.

Faut il jeûner six jours consécutifs?

Ces hadiths nous relatent seulement le fait qu'il faut jeûner six jours dans ce mois mais il ne nous impose pas de jeûner consécutivement. On peut jeûner n'importe quel jour dans le mois de façon continue ou séparément. Cela permettrait aux femmes ayant leurs menstrues de pouvoir profiter de ce jeûne elles aussi. Nous avons jeûné 29 jours cette année, six jours de plus ce n'est pas beaucoup. Qu'Allah nous donne la force de jeûner et de pouvoir bénéficier des hasanaths promises.

Allah est le plus Savant!

Parisa Rucknudeen

vendredi 26 août 2011

EID UL FITR

ZAKAT AL FITR :
Cette année encore la zakath al fitr est fixé à 5 euros par personne. C'est une aumône de la rupture du jeûne obligatoire pour tout le monde y comprit l'enfant qui vient de voir le jour. 
Ibn Umar (Dieu les agrée, lui et son père) a dit : "L'Envoyé de Dieu (s.a.w) fixa le chiffre de l'aumône de la rupture du jeûne à une mesure d'orge ou à une mesure de dattes pour le grand et pour l'âgé, pour l'individu libre et l'esclave." Bukhari 1512
Cette aumône doit être payé avant la prière sans quoi elle ne vaudra qu'une aumône ordinaire.

D'après Ibn Abbas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (s.a.w) a imposé l'aumône de rupture du jeûne (Zakat Al Fitr) comme purification pour le jeûneur des paroles futiles et grossières et comme nourriture pour les pauvres. Celui qui la donne avant la prière elle est alors une zakat acceptée et celui qui la donne après la prière c'est une aumône parmi les aumônes. Abu Dawud n°1609
L'EID UL FITR :
La fin du jeûne du mois de ramadan est marqué par un jour de fête qu'est l'Eid ul Fitr". La première chose que le Prophète (s.a.w) faisait en ce jour était de manger des dattes.


D'après Anas Ibn Mâlik (Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (s.a.w) ne sortait pas le matin du jour de la fête de la rupture du jeûne avant d'avoir mangé quelques dattes. Et (d'après une autre chaîne de narrateurs) il ajouta : Le Prophète (s.a.w) en mangeait un nombre impair. Bukhari 953
Qui dit "Eid" dit "prière spéciale". Effectivement, cette journée comporte une prière spéciale. Tout le monde est censé participer à cette prière y comprit les femmes ayant eu les menstrues.
Umm Atiyya (Dieu l'agrée) a dit : "Nous reçûmes l'ordre, les jours des deux fêtes, de conduire à l'oratoire en plein vent les femmes ayant leurs menstrues et les femmes que l'on cache aux regards afin qu'elles assistassent à la réunion des musulmans et à leurs invocations. Les femmes ayant leurs menstrues se tenaient à part dans l'oratoire des femmes. Une femme ayant dit : Ô Envoyé de Dieu (s.a.w), l'une de nous n'a pas de voile. _Eh bien! répondit le Prophète (s.a.w), qu'une de ses compagnes lui prête le sien!" Bukhari 351
A l'époque du Prophète (s.a.w), les femmes n'avaient pas beaucoup d'habits pour se vêtir. De nos jours, nous n'en manquons pas. Il n'est pas forcément dit de se mettre des habits neufs mais nous pouvons nous vêtir de nos beaux habits afin de se distinguer des autres jours. Contrairement aux autres prières, cette prière ne se fait pas à la mosquée mais à un "musallâ" c'est à dire un oratoire en plein air. C'est pourquoi les femmes ayant les menstrues peuvent également y assister.

Ibn Umar (Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète (s.a.w) se rendait le matin au Musallâ; on portait devant lui une pique que l'on plantait au Musallâ devant lui et il priait en se tournant vers cette pique." Bukhari 973

Umm Atiyya (Dieu l'agrée) a dit : "Nous avions l'ordre de faire sortir les vieilles femmes et qu'on tient dans leurs gynécées." Hafsa (Dieu l'agrée) a fait un récit analogue. Toutefois on ajoute aussi que Hafsa (Dieu l'agrée) aurait dit : "Les vieilles femmes et celles qu'on tient dans leurs gynécées; quant à celles qui ont leurs menstrues, elles restent à l'écart dans le musallâ" Bukhari 974
Une autre chose est à rappeler, lorsqu'on se rend à cette prière n'oublions pas de prendre un chemin pour l'aller et un autre chemin pour le retour.
Jâbir Ibn Abdallah (Dieu l'agrée) a dit : "Quand c'était un jour de fête le Prophète (s.a.w) prenait un chemin différent (au retour)." Bukhari 986
LA PRIÈRE DE L'EID UL FITR : L'imam ne fera pas d'appel à la prière ce jour, il dirigera directement la prière puis il fera le prône.


Atâ (Dieu l'agrée) rapporte qu'Ibn Abbâs (Dieu l'agrée) et Jâbir Ibn Abdallâh (Dieu l'agrée) ont dit tous deux : "On ne faisait pas l'appel à la prière ni le jour de la fête de la rupture du jeûne, ni celui de la fête des sacrifices." Bukhari
960
Il n'y a aucune prière à faire avant ou après cette prière. Cependant, on peut faire deux cycles de prière comme à l'habitude en rentrant dans la mosquée tout comme l'on fait à chaque fois qu'on rentre dans la mosquée.

D'après Ibn Abbâs (Dieu l'agrée), le Prophète (s.a.w) sortit le jour de la fête de la rupture du jeûne; il accomplit deux cycles de prière et n'avait fait aucune prière auparavant, de même qu'il n'en fit pas ensuite. Il avait avec lui Bilâl (Dieu l'agrée) Bukhari 989
Cette prière comporte 2 cycles de prières. Dans le premier cycle, il faut dire 7 fois le takbir, dans le second cycle, il faut le dire 5 fois :
D'après Amr Ibn al as (Dieu l'agrée),le Prophète (s.a.w) a dit : "Les Takbir dans la prière du Fitr sont au nombre de 7 dans la 1ère unité, et 5 dans la 2ème, la lecture du Coran est après cela". Abu Dâwud 971
Ce sont les deux particularités de cette prière sinon tous les autres actes sont identiques aux prières à 2 cycles. Il n'y a pas de chaire pour cette prière contrairement à celle de la prière du vendredi.
Abû Said al Kudri (Dieu l'agrée) se rendait au Musallâ le jour de la fête de la rupture du jeûne et de celle des sacrifices. Il commençait tout d'abord par faire la prière; puis, après la prière, il se retournait vers les fidèles et leur faisait face. Aux fidèles assis en rang il adressait un sermon, des recommandations et des instructions... Bukhari 956
Ce jour là, il est recommandé de faire beaucoup de Takbir "Allaahu Akbar"
Um Atiyya a dit : " Nous avions l'ordre de sortir le jour de la fête. Nous faisions même sortir ce jour-là la vierge du gynécée et aussi les femmes qui avaient leurs menstrues. Toutes se tenaient derrières les hommes; elles faisaient le takbîr comme eux et prononçaient les mêmes invocations espérant la bénédiction de ce jour-là et le pardon de leurs fautes." Bukhari 971
Si le jour de fête et le vendredi tombent le même jour, il est possible de ne participer qu'à la prière de la fête. Cela suffit mais celui qui le désire peut faire les 2. La prière de « al-’Aîd » doit être maintenue, comme doit être maintenue la prière de « al-jumu’ah », comme l’indique le sens apparent du hadîth de an-Nu’mân Ibn Bashîr rapporté par Muslim 1592


IL N'Y A PAS DE FORMULE DE FELICITATION SPECIALE CONTRAIREMENT A LA COUTUME :

Nous n'avons pas de hadith qui dit que le Prophète (s.a.w) disait "eid mubarak" ce jour. Même si ce mot n'a pas une mauvaise signification, ce n'était pas une sunna du Prophète (s.a.w). D'autres hadiths disent qu'au temps du Prophète (s.a.w) les gens se félicitaient ainsi : "Takkabal allaahu minna va minkum" mais ces hadiths étant faible, nous devons comprendre qu'il n'y a rien à dire de spéciale ce jour. Il ne nous reste qu'à dire beaucoup le Takbir, c'est tout.
Insha allah, cette année, l'eid ul fitr sera le mardi 30 Août ou le mercredi 31 Août.
Allah est le plus savant!

Parisa Rucknudeen

samedi 20 août 2011

INVOCATION DE LA NUIT DU DESTIN






« Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ani »

« Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »


اللّهمَّ اِنّك عفوّ تحبّ العفو فاعف عنّي


Une des meilleures invocations qui peut être dite durant la nuit du destin est ce que le Prophète a appris à Aisha quand elle dit : « Ô Messager d'Allah, si je savais qu'elle était la nuit du destin, que devrais-je dire en cette nuit ? » Et le Prophète de répondre : Dis :
Allahouma inaka 'afou-oun touhiboul-'afwa fa'afou'ani
[ Hadith authentique rapporté par At-Tirmidhi 3580]


vendredi 19 août 2011

LA DERNIERE DECADE



Voilà, nous sommes déjà entré dans la dernière décade du mois de Ramadan. C'est une semaine très importante qui débute car dans la dernière décade se trouve la nuit du destin. En effet, Allah dit dans le Coran :


"Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr. Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al-Qadr? La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube." {Sourate 97, verset 1-5}


Ce verset nous montre bien l'importance de cette nuit. Allah nous a caché cette nuit dans la dernière décade de ce mois pendant les nuits impaires afin que nous la cherchions nous même.


D'après Aisha (Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (s.a.w) a dit : "Cherchez la nuit du destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de ramadan." {Bukhari 2017}


D'autre part, le Prophète (s.a.w) a été clairement informé de la nuit du destin mais un événement l'en a fait oublié le jour exact.


'Ubâda Ibn as Sâmit a dit : "Le Prophète (s.a.w) était venu pour nous enseigner sur la nuit du destin. Deux d'entre les musulmans s'étant alors pris de querelle, le Prophète (s.a.w) dit : "J'étais venu pour vous renseigner sur la nuit du destin, mais un tel et un tel s'étant pris de querelle, la connaissance de cette nuit m'a été ôtée. Peut-être cela vaut-il mieux pour vous. Cherchez-la parmi les neuvième, septième et cinquième avant dernières nuits du mois." {Bukhari 2023}


Aussi, le Prophète (s.a.w) avait l'habitude de faire une retraite spirituelle pendant cette dernière décade.


Abû Saîd al Khudri (Dieu l'agrée) a dit : " L'Envoyé de Dieu (s.a.w) faisait (dans la mosquée) une retraite spirituelle au mois de ramadan, pendant la deuxième décade du mois. Quand le soir de la vingtième nuit était passé et que la vingt et unième nuit arrivait, il rentrait dans sa demeure et tous ceux qui avaient fait la retraite spirituelle avec lui rentraient chez eux. Un certain mois ( de ramadan), il venait d'achever sa retraite spirituelle et allait rentrer chez lui; à ce moment il fit une allocution aux fidèles et leur ordonna ce que Dieu avait décidé. Ensuite il ajouta : Jusqu'ici je consacrais à la retraite cette décade, mais il me semble devoir consacrer à la retraite la dernière décade de ce mois. Que ceux qui ont fait la retraite avec moi continuent à la faire avec moi. On m'a montré cette nuit (du destin), puis on m'en a fait perdre le souvenir. Cherchez-la dans la dernière décade et cherchez-la parmi les nuits impaires. Je me suis vu me prosternant dans l'eau et la boue. Cette nuit-là la pluie se mit à tomber. Il plut au point que l'eau tomba dans la mosquée à l'endroit où le Prophète (s.a.w) faisait la prière la vingt et unième nuit du mois. J'ai vu de mes yeux l'Envoyé de Dieu (s.a.w), et , quand il s'en alla le matin, j'aperçus son visage plein d'eau et de boue." {Bukhari 2018}


Cette année, Allah nous a donné la vie mais l'année prochaine qui peut confirmer que l'on sera là? Personne. Seul Allah le sait. Pour profiter pleinement des bienfaits de ce mois de ramadan, il suffit de pratiquer la sunna du Prophète (s.a.w) comme il nous la enseigné. Or, cette dernière décade, il est recommandé de passer peu de temps au sommeil pendant la nuit afin de pouvoir trouver cette nuit du destin qui nous est très précieuse.


Aisha (Dieu l'agrée) dit : "Quand la dernière décade du ramadan commençait, le Prophète (s.a.w)serrait son pagne, il passait les nuits blanches et tenait tout son monde éveillé." {Bukhari 2024}


Profitons de ces dernières jours pour multiplier nos bonnes oeuvres, nos prières, nos invocations...Qu'Allah accepte nos prières et nos repentir, qu'il nous fasse entrer par les portes d'Ar Rayyân! Allah est le plus savant.

Parisa Rucknudeen

mardi 16 août 2011

LA BATAILLE DE BADR




Tous les musulmans sont censés connaître "la bataille de Badr". C'est un événement important qui s'est produit au 17 ème jour du mois de Ramadan. Son nom est dû au fait que cette bataille s'est déroulé dans une vallée situè entre la Mecque et Medine. C'est une bataille qui a opposè les mécréants qurayshites aux musulmans exilé à Mèdine. Il s'agit de l'attaque d'une grande caravane commerciale mecquoise qui venait de Syrie vers la Mecque.



Ka'b Ibn Mâlik (radiallâhu anhu) disait : "Je n'ai manqué d'assister à aucune des expéditions de l'Envoyè de Dieu (s.a.w), sauf à celle de Tabûk. Toutefois, je n'ai pas assisté à la journée de Badr, mais personne ne fut blamé de n'avoir pas assisté à cette journée, parce que l'Envoyé de Dieu (s.a.w)) n'était parti ce jour-là que pour surprendre une caravane des Quraysh. La rencontre des musulmans et des mécréants que Dieu provoqua n'était pas préméditée." {Bukhari 3951}

Les qurayshites étaient un grand nombre alors que le Prophète (s.a.w) n'avait à ses côtè que quelques 300 personnes.

Al Barâ (radiallâhu anhu) disait : "Les compagnons de Muhammad (s.a.w) qui assistèrent à la journée de Badr m'ont rapporté que leur nombre était égal à celui des Compagnons de Tâlût qui franchirent avec lui le fleuve (du Jourdain), c'est à dire trois cent dix et quelques. Par Dieu! ajouta al Barâ, il n'y avait parmi ceux qui franchirent le fleuve que des croyants." {Bukhari 3957}

Faire la guerre sans manger ni boire n'est pas une simple chose. Beaucoup de compagnons du Prophète (s.a.w) ont sacrifié leur vie pour sauver l'islam. Ce qu'il faut savoir c'est que les compagnons du Prophète ont luttè pendant le mois de ramadan. C'est à dire que lors de cette bataille, ils jeûnaient. Et pourtant, c'est une guerre qui a été gagné. C'est la première bataille décisive de l'islam. Comment Allah a t'il donner la victoire aux musulmans? Le Prophète (s.a.w) a fait une longue invocation dans sa position de prosternation. Allah a accepté son invocation.

D'après Ibn Abbâs (radiallâhu anhu), lui et son père, le jour de Badr, le Prophète (s.a.w) prononça ces mots : "Ô mon Dieu, je fais appel à Ton alliance et à Ta promesse; Ô mon Dieu, il dépend de Toi de ne plus être adoré." Abû Bakr (radiallâhu anhu); prenant le Prophète (s.a.w) par la main, lui dit : "Cela suffit." Alors le Prophète (s.a.w) sortit en s'écriant : {Leur troupe sera mise en déroute. Ils tourneront le dos} {Bukhari 3953}

Allah a en effet donnè la victoire en envoyant des renforts aux musulmans, il a envoyè des anges pour les aider dans leur victoire.

(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt: «Je vais vous aider d'un millier d'Anges déferlant les uns à la suite des autres.» {Sourate 8, verset 9}

De plus, dans cette bataille, Allah exauce une autre invocation du Prophète (s.a.w). Quelques années avant cette bataille, Il avait demandé à Allah de punir tous ceux qui s'étaient moqués de lui lorsqu'il priait et qu'il était incapable de se relever à cause du placenta qui lui a été posè sur son dos.

Abdallâh Ibn Masûd (radiallâhu anhu) rapporte le fait suivant : "Le Prophète (s.a.w) était prosterné, pendant qu'Abu Jahl et ses
compagnons étaient assis (près de là). L'un de ces derniers dit aux autres : Qui d'entre vous ira, dans la boucherie des Banû un tel, chercher un placenta et le posera sur le dos de Muhammad lorsqu'il se prosternera? Le plus misérable de ces gens- là se détacha du groupe et rapporta le placenta : puis il attendit que le Prophète (s.a.w) se prosternât. A ce moment, il plaça le placenta sur le dos de Muhammad entre les deux omoplates. Témoin de cette scène, ajoute Abdallah, il ne me fut pas possible d'empêcher la chose, en eussé-je eu d'ailleurs le pouvoir. Alors ces gens se mirent à rire, se rejetant la faute les uns sur les autres. Pendant ce temps, l'Envoyè de Dieu (s.a.w) était prosterné, et il ne releva pas la tête jusqu'au moment où Fâtima (radiallâhu anha) survint. Alors elle rejeta l'ordure loin du dos du Prophète (s.a.w) et celui-ci leva la tête en disant à trois reprises : Ô mon Dieu, à toi de tirer vengeance des Quraysh! "Cette malédiction peina vivement les Quraysh, car ils pensaient que toute invocation faite en cet endroit devait être exaucée. Ensuite, le Prophète (s.a.w) désigna chacun nominativement et dit : " Ô mon Dieu, charge Toi d'Abû Jahl, charge Toi de Utba Ibn Râbia, d'al Walîd Ibn Utba, d'Umayya Ibn Khalaf, de Uqba Ibn Abî Muayt, et il en désigna un septième dont le nom n'a pas été retenu. Par Celui entre les mains de qui est mon âme, ajouta Abdallâh, j'ai vu tous ceux que l'Envoyé de Dieu (s.a.w) avait énumérés gisants dans le Qalîb (puits) de Badr."
{Bukhari 240}

Effectivement, les personnes cités dans ce hadith ont tous péris lors de la bataille de Badr. Après cette victoire, beaucoup se convertir à l'islam. Cette victoire ne doit jamais disparâitre de nos mémoires. Les compagnons qui ont participé a cette guerre auront une énorme récompense de la part du tout puissant.

Humayd (radiallâhu anhu) a entendu Anas (radiallâhu anhu) dire : "Hâritha succomba le jour de Badr. Il était tout jeune; sa mère vint trouver le Prophète (s.a.w) et lui dit : Ô Envoyé de Dieu, tu sais la place qu'occupait Hâritha dans mon coeur. S'il est dans le jardin (au Paradis), je me résignerai et en tiendrai compte. Et s'il est ailleurs, tu verras ce que je ferai. Mais malheureuse! s'écria le Prophète (s.a.w); penses-tu qu'il n'y a qu'un Jardin? Le Paradis renferme un nombre considérable de jardins, et ton fils est dans le Jardin du Firdaws." Bukhari 3982

Si cette bataille n'avait pas été remporté, nous nous serions pas là. L'islam continue à exister grace à Allah à travers les sacrifices du Prophète (s.a.w) et à ses compagnons. N'oublions pas leurs sacrifices. Q'allah les agrèes tous! Allah est le plus Savant!
Parisa Rucknudeen

dimanche 7 août 2011

Les grands péchés et leurs châtiments



Allah a crée l'homme avec une nature à commettre des péchés. Le premier homme Adam (alayhi salam) a eu la chance de profiter directement des bienfaits d'Allah. Allah l'avait fait habiter dans les jardins du Paradis en lui offrant tout ce qu'il souhaitait. Allah lui avait juste ordonné une chose


«ô Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous en de partout à votre guise; mais n'approchez pas de l'arbre que
voici : sinon vous seriez du nombre des injustes" {Coran 2:35}


C'était le seul interdit qu'Allah leur a imposé. Ils pouvaient manger tout autre chose, ils obtenaient tout ce qu'ils désiraient mais Allah voulait nous montrer que l'homme est de nature à commettre des péchés. Adam (alayhi salam) ne pouvait se contrôler. Allah ne lui a pas interdit 100 ou 200 arbres mais un seul. Le coran dit que satan la conduit en erreur.


Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller." Alors il les fit tomber par tromperie. {Coran 7 : 21-22}


Satan lui a infligé de mauvaises pensées. Que comprenons-nous? Adam a été crée de nature à commettre des péchés. Est ce que ce défaut lui appartenait à lui ou est ce que l'humanité entière est concerné?


Le Prophète (s.a.w) disait "Tous les fils d'Adam commettent des péchés; mais les meilleurs d'entre ceux qui commettent des péchés sont ceux qui se repentent." {Ibn Mâja 4241, Thirmidhi 2423}


Toute la descendance d'Adam (alayhi salam) est fautive. Ce n'est point un caractère qui lui appartient à lui. Le Prophète (s.a.w) explique que l'humanité entière est impliquée. Celui qui est le meilleur des pêcheurs est celui qui se repent, qui regrette son erreur, qui décide de ne plus le refaire. Il ne peut exister sur terre une personne qui ne fasse aucune erreur. Toute la descendance d'Adam (alayhi salâm) dit le Prophète (s.a.w) y compris lui ainsi que tous les autres prophètes, les gens vertueux qui l'ont précédé, ceux qui l'ont suivi. Donc, la progéniture d'Adam (alayhi salâm) est obligée de commettre des péchés. Personne ne peut respecter les ordres d'Allah entièrement, il n'existe pas une personne qui a accomplit toutes les obligations à 100%. Il n'y a pas un homme qui a évité tous les interdits d'Allah. Quelle différence peut-il y avoir? Si un individu fait 10 péchés, un autre en fera 5. S'il fait 100 erreurs, l'autre en fera 50. Il peut y avoir des écarts dans le nombre de péchés mais on ne peut dire de quiconque qu'il n'a commit aucun péché. Allah fait en sorte que dans la vie du Prophète (s.a.w), il fasse lui même des péchés. Comme c'est un Prophète, il en a commit très peu. Allah les a mentionnés et reprochés dans le Coran. Une fois, le Prophète (s.a.w) discutait avec des personnes considérables. Ces derniers le croient parfaitement. Ils le côtoient depuis 40 ans. Ils savent qu'il n'a jamais menti, n'a jamais fraudé, n'a jamais trahi, que c'est un homme correcte, qu'il n'aurait aucun bénéfice à se prétendre être l'envoyé de Dieu car c'est un homme aisé, né d'une bonne famille, de bonne réputation, qui dit la vérité. Mais ils ne peuvent l'accepter puisque le Prophète (s.a.w) met toutes les classes sociales dans le même rang. C'est une chose insupportable pour eux. Ils veulent intégrer dans la religion que si le Prophète (s.a.w) accepte leur hiérarchie et leur mérite afin de ne pas les mélanger aux faibles classes sociales. C'est à dire qu'ils veulent que le Prophète(s.a.w) fasse des prêches pour eux tout seul sans la présence des faibles classes ainsi que pour tout autre chose. Ils veulent tout simplement être distingués. C'est ce qu'ils exigent. Le Prophète (s.a.w) hésite un peu. Il se demande que pour qu'ils acceptent la religion pourquoi ne pas céder? Peut être qu'ils pourront changer d'avis par la suite. L'essentiel c'est qu'ils rentrent dans la religion. Tel est l'hésitation du Prophète (s.a.w). A ce moment, un homme aveugle vient et salue le Prophète (s.a.w). Cet homme est Ibn Umm Maktum (radiallâhu anhu), un homme appartenant à la faible classe sociale. C'est quelqu'un qui a déjà embrassé l'islam. Il ne serait peut être pas venu s'il aurait pu voir car il ne savait pas que le Prophète (s.a.w) s'entretenait avec des gens importants. Comme il était non voyant, il rentre et salue le Prophète (s.a.w). Le Prophète (s.a.w) se met très en colère. Y a-t-il une raison valable de s'énerver? Comment se fâche-t-il? Il fronce ses sourcils et l'ignore sans lui prêter attention et ne répond pas à son salam. Ibn Umm Maktum étant aveugle ne sait pas que le Prophète (s.a.w) a agit ainsi. C'est alors qu'Allah, le créateur se fâche et fait descendre une sourate immédiatement. Allah dit :


"Il s'est renfrogné et il s'est détourné parce que l'aveugle est venu à lui..." {Coran 80 :1}


Allah ne dit pas "tu t'es renfrognés". Il s'adresse comme s'il parlait à une troisième personne. Imaginons que notre fils a fait une bêtise, on lui demande des explications tête à tête mais si cette faute s'avère être grave on ne lui adressera pas la parole directement, on parlera de lui à sa mère. On ne lui dira pas "tu ne mets plus les pieds à la maison" mais "qu'il ne vienne plus". Tellement la colère est grande, on parle indirectement. Le verset descend bien pour le Prophète (s.a.w), cependant Allah n'emploie pas "tu" mais s'adresse comme si c'était pour une troisième personne. Il s'adresse à nous. "Il s'est renfrogné". Allah avertit. C'est une faute de n'avoir pas répondu au salut. Même s'il s'agit du Prophète (s.a.w) Allah veut nous montrer par 2 ou 3 erreurs que le Prophète (s.a.w) est un homme comme les autres. Dans une autre situation, le Prophète (s.a.w) tente de réconcilier Zayd (radiallâhu anhu) et sa cousine Zaynab (radiallâhu anha). Il voulait leur donner un conseil pour les réconcilier mais pas de son intention. Allah dit :


"...et tu cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte." {Coran 33 : 37 }


Aïsha (radiallâhu anha) dit au sujet de ce verset : " Si l'envoyé d'Allah devait cacher quelque chose de ce qui lui est révélé, il aurait caché ceci"


Anas rapporte que Zayd Ibn Hâritha (radiallâhu anhu) étant venu se plaindre, le Prophète (s.a.w) lui avait dit :"Prémunis-toi envers Dieu et garde ta femme." Aïsha (radiallâhu anha) ajoute : "Si l'Envoyé de Dieu (s.a.w) avait dû garder le secret sur quelque chose, il l'aurait gardé en cette circonstance." Zaynab (radiallâhu anha) s'énorgueillissait sur les autres femmes du Prophète (s.a.w) en disant : Ce sont vos parents qui vous ont mariées, tandis que moi j'ai été mariée par Dieu qui est au-dessus des sept cieux." D'après Thabît, ces mots du Coran : {...C'était cacher en ton âme ce que Dieu fait à présent éclater. Tu as craint les hommes...} sourate 33, verset 37, ont été révélés au sujet de Zaynab et de Zayd Ibn Hâritha. {Bukhari 7420, Muslim 259}


Allah utilise des mots durs. Le Prophète (s.a.w) s'autocritique par le Coran pour prouver qu'il émane de Dieu. Il n'a rien caché de toutes les révélations. N'est ce pas un mal d'avoir eu peur des gens et non d'Allah? De tous les temps, l'homme a commit, commet et commettra des péchés.


Abu Ayyûb al ansâri (radiallâhu anhu) rapporte que le Prophète (s.a.w) a dit : "Par Celui qui tient mon âme entre Ses mains, si vous ne commettez pas de péchés, Allah vous ferait disparaître et vous remplacerait par un autre peuple qui commet des péchés et qui Lui demande pardon, et il leur pardonnerait." {Sahih muslim 5303}.


Il y avait déjà les anges qu'Allah avait crée avant l'homme et leur rôle était d'accomplir les ordres d'Allah à 100%. Allah a crée l'homme parce qu'il désirait autre chose. Il voulait une créature qui fait des péchés et qui se repent. Il désire qu'on le supplie et c'est pour cela qu'il a crée l'homme.


Ibn masûd (radiallâhu anhu) rapporte qu'un homme ayant embrassé une femme vint le dire au Prophète (s.a.w). Alors furent révélées ces paroles du Coran : "Accomplis la prière aux deux pointes du jour, et au cours des heures de la nuit. Les actions belles dissipent les mauvaises " (Sourate 11, verset 114)_Ô Envoyé de Dieu (s.a.w), demanda l'homme est-ce pour moi que cela a été révélé? _Oui, répondit le Prophète (s.a.w), et aussi pour tous les membres de ma communauté sans exception." {Bukhari 526}


Les péchés mineurs, comme regarder des choses inutiles à la télé, espionner le voisinage... ceux sont des péchés de l'œil, on en fait avec les mains, la bouche ainsi de suite. Tout le monde en fait.


Le Prophète (s.a.w) disait : "Quand le croyant fait ses ablutions et se lave le visage, tous les péchés qu'il a commis avec ses yeux partent avec l'eau, et quand il se lave les mains, tous les péchés qu'il a commis avec ses mains partent avec l'eau. Et quand il lave ses pieds, tous les péchés vers lesquels il s'est dirigé partent avec l'eau." {Sahih muslim}


Il y a une tâche dans un vêtement, certaines tâches partent avec de l'eau humide, d'autres avec des détergents, toutes les tâches ne sont pas pareilles. Certaines s'envolent rapidement, d'autres après plusieurs lavages et d'autres encore ne partent pas du tout. C'est pareil pour les péchés. Certains seront pardonnés, d'autres punis mais y en aura qui mériteront l'enfer éternel. Le Prophète (s.a.w) sépare les péchés en deux : Les grands péchés et les péchés mineurs. S'il s'agit de grands péchés, on doit pleurer, regretter et demander le repentir à Allah sinon la punition sera sévère. Cela ne veut pas dire que nous pouvons faire les petits péchés. Il faut les éviter aussi, seulement nos bonnes œuvres pourront les effacer. S'il s'agit de grands péchés, regardez la liste de ces péchés ainsi que les châtiments. Prenez la résolution dés aujourd'hui de ne plus recommencer. Allah dit :


"ô mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est lui le Pardonneur, le très miséricordieux." {Coran 39 : 53}


Il faut avoir confiance en Allah et croire qu'il accepte tous les repentirs. Il ne faut pas se dire qu'on ne mérite pas d'être pardonné pour la prière et le jeûne que l'on fait. Qu'est ce qu'il faut? Tout simplement se corriger. Tout effacer et entamer une nouvelle vie. Allah aussi commencera un nouveau compte. Alors, en ce qui concerne les grands péchés, le Prophète (s.a.w) a énuméré en premier

*L'associationnisme.
Que signifie ce terme? Allah possède certaines caractéristiques. Si l'on dit que tel homme ou tel chose possède certains de ses attributs, cela veut dire que l'on a commit de l'associationnisme. On met à égalité Allah avec autrui. Nous, nous regardons. Allah aussi regarde mais est ce que nos regards sont comme celle d'Allah. Lui, peut voir sans limite mais nous, nous pouvons voir qu'une certaine distance. Si l'on croit que quelqu'un possède le même pouvoir qu'Allah ça veut dire qu'il lui donne un associé. Nos oreilles ne peuvent écouter qu'une chose en même temps mais Allah, lui peut écouter tout le monde en même temps. Certains vont même à penser qu'une personne morte peut écouter nos invocations. C'est du pur associationnisme. Aucune caractéristique de Dieu ne correspond à l'homme. Un homme qui accomplit toutes les adorations d'Allah ne sera en aucun cas pardonné s'il fait de l'associationnisme même s'il ne commet d'autres péchés. Ceci est aussi valable pour le Prophète (s.a.w) :


"En effet, il t’a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé :"Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et seras très certainement du nombre des perdants". Si l'on associe quiconque à Allah, nos bonnes œuvres ne serviront absolument à rien. {39 : 65} "Quiconque associe à Allah (d'autres divinités,) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu." {5 : 72}


Certains mériteront du Paradis directement, d'autres iront un certain temps en enfer pour les péchés qu'ils avaient commis puis Allah les fera rentrer au Paradis. Mais celui qui aura associé ne fera ni partie de la première catégorie ni de la deuxième. Il pardonnera tous nos péchés s'il le désire mais pour ce grand péché, il n'y aura aucun pardon. Si l'on se repent aujourd'hui, Allah pardonnera si l'on ne retourne pas en arrière. Le deuxième grand péché est :
*Le meurtre


"Celui qui tue volontairement un croyant aura pour prix de son forfait l'Enfer, ou il demeurera à jamais." {Coran 4 : 93}


En butte à la colère de Dieu, il sera maudit du Seigneur et voué à d'immenses tourments."Qui peut tuer un vivant? Seul le gouvernement peut lui donner la mort si la loi le permet. C'est à dire si elle a des raisons valables comme pour condamner un viol (en islam). Celui qui tue quelqu'un pour sauver sa propre vie ne sera pas considéré comme coupable. Allah dit


"C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes" {Coran 5 : 32}


En prétendant faire le jihad, l'homme commet un grand péché. On voit que le frère tue son propre frère pour obtenir le patrimoine. Le mari tue la femme pour l'avoir trompé ou vice versa. Il suffit d'ouvrir le journal pour voir ses faits divers. Bref, le meurtre est devenu un péché fréquent. Heureusement, les islamistes sont moins nombreux à commettre ce péché comparé aux autres communautés. Seulement, certains se disant musulmans comme les chiites ou les sunnites s'entretuent entre eux en faisant des attentats suicides. Personne n'a le droit de mettre fin à la vie qu'Allah nous a donné. Avons-nous le pouvoir de donner la vie à quelqu'un? Si quelqu'un vient pour nous tuer, à ce moment nous n'avons pas le choix, alors on doit sauver sa propre vie et on peut tuer. Quant aux suicides, les gens se suicident pour un rien : échec à un examen, célibat, conflit familial, orgueil... Une enquête a été faîte au Kerala (Inde), une ville où la population est bien éduquée et les statistiques montrent que les musulmans sont moins nombreux en pourcentage comparé aux autres religions car ils savent pour la plupart que le feu éternel sera la récompense du suicide. Le Prophète (s.a.w) n'a pas fait la prière du mort (janâza) sur un suicidaire, c'était pour bien mettre en valeur la gravité du suicide. L'homme se suicide par faiblesse, dépression et désespoir. Si tous les hommes pensaient à faire la même bêtise, il n'y aurait pas un homme sur terre car il n'existe aucune personne qui vit sans soucis dans le monde. Il faut plutôt réfléchir et se stabiliser en se disant que nous ne sommes pas les seuls à affronter des difficultés. Le troisième péché capital est :

*L’usure.
Allah dit :


"ô les croyants! Craignez Allah et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faîte pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'Allah et de son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés." {2: 278}


Si quelqu'un fait de l'usure, il doit être prêt à défier Allah. Cela veut tout simplement dire qu'il n'est plus dans l'islam. S'il meurt sans se repentir, il ira au feu éternel. Les musulmans font cette pratique assez couramment. Certaines personnes louent leur maison en percevant une grosse somme en avance sans percevoir le loyer. Puis, lorsque le locataire quitte le logement il doit lui rendre l'argent perçu au début de la location. N'est ce pas du pur intérêt? Le locataire en quelque sorte a habité gratuitement. Il n'y a aucune logique! Si vous êtes dans cette situation, repentez vous maintenant! Sinon, Allah dit


"Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement." { Coran 2 : 275}


Allah dit qu' à part ces 3 péchés capitaux, il y en a d'autres :

Le faux serment :
"Wallâhi" : c'est le mot qu'utilisent les hommes sans avoir peur. Ceci est très grave. Jurer pour un rien sur Allah n'est pas un péché mineur. Il suffit qu'une personne dise d'une autre qu'elle n'a pas confiance en lui et il ne s'attardera pas à jurer sur Allah. Les vendeurs ont la tradition de jurer au nom d'Allah pour vendre leurs marchandises.


Le Prophète (s.a.w) dit : "...Celui, qui, de propos délibéré, s'est engagé par un serment ayant pour objet, contre toute justice, de dépouiller un homme musulman de son bien, trouvera Dieu irrité contre lui au jour de la résurrection." {Bukhari 6677}



La prostitution :


Abdallah ibn Masûd (radiallaahu anhu) rapporte qu'ayant dit : " ô Envoyé de Dieu, quelle est la faute la plus grave?" celui-ci répondit : "C'est de donner un égal à Dieu, alors que c'est Lui qui t'as crée._Et après cela? repris-je._C'est de tuer ton enfant parce qu'il mange avec toi. _Et ensuite?_De commettre l'adultère avec la femme de ton voisin." {Bukhari 6811}


Dans ce hadith, on comprend très bien que l'adultère est un énorme péché mais cela ne veut pas pour autant dire que faire l'adultère avec autre que son voisin est moins grave. La punition de l'adultère dans ce bas monde est la peine de mort en islam. Néanmoins, le degré de punition sera plus ou moins sévère.

*Le faux témoignage: Il faut être témoin pour ce qu'on a vu de nos propres yeux. Lorsqu'il parle de ce péché dans un hadith, le Prophète (s.a.w) répète à trois reprises la même chose :


D’après Abû Bakra (radiallâhu anhu), le Prophète (s.a.w) répéta trois fois : " Eh bien! Voulez-vous que je vous dise quels sont les plus grands péchés? _Certes oui, ô Envoyé de Dieu, répondîmes-nous._Ce sont, répondit-il, le fait d'associer à Dieu un autre que Lui, la mauvaise conduite envers père et mère, _puis se mettant sur son séant, car il était accoudé, il ajouta_et le faux témoignage. Il ne cessa de répéter ces mots si souvent que nous dîmes : Plaise à Dieu qu'il se taise!" {Bukhari 2654}


Le faux témoignage n'est pas un péché mineur, mais le faux témoignage sur une femme chaste c'est encore pire. L'islam demande 4 personnes comme témoin dans le cas d'une accusation contre une femme chaste. Si une femme se comporte mal, nous avons le devoir de l'empêcher à continuer à agir ainsi mais nous n'avons pas le droit de dire du mal de cette femme sans avoir aucune preuve. Aïsha (radiallâhu anha) n'a elle même pas échapper à être accusé de sa chasteté. Allah a descendu un verset pour montrer son innocence :


"Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas." {Coran 24 : 11-19}


Même certains compagnons du Prophète (s.a.w) ont reçu des coups de fouet pour avoir répandu la rumeur.
*La fuite du combat lors de la guerre sainte :
Fuir du champ de bataille et tourner le dos à l'ennemi, cela veut dire que le fuyard donne de l'importance à sa propre vie qu'à celle de la société. C'est pourquoi fuir de la guerre sainte est considéré comme un grand péché. Allah dit


"Quiconque ce jour là, leur tourne le dos,-à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe,-celui-là encourt la colère d'Allah et son refuge sera l'enfer. Et quelle mauvaise destination!" { Coran 8 : 1}


*La sorcellerie :
Le Coran dit que celui qui enseigne la magie est certes mécréant


"Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Sulayman. Alors que Sulayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables." {Coran 2 : 102}


Il ne faut jamais croire à celui qui dit qu'il est capable de faire de la sorcellerie; c'est un mécréant.

*Manger injustement les biens de l'orphelin :C'est le devoir d'un musulman de garder les biens de l'orphelin jusqu'à sa puberté ou jusqu'à ce qu'il est la capacité de s'en occuper seul.


"Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres." { Coran 4 : 10}


C'est un grand péché qui mène à l'enfer.

*L'ingratitude envers ses parents :
C'est un péché que pratiquement tous faisons en générale. Il faut se mettre en tête qu'un jour nous allons à notre tour connaître la vieillesse. Il faut obéir aux parents sauf s'ils disent des choses contraire aux règles de Dieu. Allah nous dit de faire l'invocation suivante pour eux


"ô mon seigneur, fais leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit". {Coran 17 : 24}


C'est un cadeau d'Allah d'avoir des parents âgés. Si l'on s'en occupe d'eux comme ils se sont occupés de nous quand nous étions petits, Allah nous donnera le Paradis. Si l'on fait le contraire, Allah nous rendra la monnaie quand nous serions vieux.

*Tuer son propre enfant
C'est une chose que font certains. Si une femme risque pour sa santé, elle a le droit d'avorter son enfant dans le ventre. De nos jours, les mères tuent leurs enfants pour cause de pauvreté, parce que c'est une fille... C'est un énorme péché.


"...et qu'on demandera à la fillette enterrée vivante pour quel péché elle a été tuée." {Coran 81 : 8}



Quel sera la réponse?
En conclusion
: Si dans notre vie, nous avions commis certains des péchés énumérés ci dessus, ce n'est pas trop tard. Prenons la décision de ne plus récidiver. "Allah pardonne tous les péchés : il est en vérité, Celui qui pardonne, le miséricordieux."

Traduit de la version audio de « Perum paavangalum, thandanaigalum » auteur P.Zainul Abideen






vendredi 5 août 2011

ZOOM SUR LA PRIERE DITE TARAWEEH



Que dit le Coran et les hadiths sur la prière dite "Taraaweeh"?
Si l'on parcourt le Coran et les hadiths, on s'aperçoit, à notre grande surprise que le mot "Taraaweeh" n'apparait ni dans le Coran, ni dans les hadiths.

Alors pourquoi prions-nous cette prière?

Nous savons tous que la prière nocturne existe bel et bien. Seulement, cette prière est mentionné dans le Coran sous le nom de "Tahajjud" et qiyâmul layl" Sourate 17, verset 79 :

"Et de la nuit consacre une partie [avant l'aube] pour des Salât surérogatoires: afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire."

Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, prenant garde à l'au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur... Dis: «Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» Seuls les doués d'intelligence se rappellent.Sourate 39 : 9

Pour quelle raison, employant nous le mot "Taraaweeh" pour évoquer cette prière nocturne?
Le mot "Taraaweeh" signifie "prière de repos". Ce mot n'a pas été employé au temps du Prophète (s.a.w) mais bien après sa mort. Ce mot est dû au fait qu'après chaque deux cycle de prière, il y a un petit temps de repos, c'est la raison de cette appellation. Etant donné que la population musulmane a été habituée à cette désignation, on continue dans la communauté à employer le mot "Taraweeh" pour définir cette prière.
Comment est la prière nocturne de nos jours?
Beaucoup de fidèles ne connaissent pas les manières de prier. C'est malheureusement ce que l'on peut constater si l'on assiste à cette prière. Tout musulman à le devoir d'enseigner ce qu'il sait. Nous, nous pensons qu'à nous. Les autres ils font ce qu'ils veulent; ce n’est pas moi qui va répondre devant Allah à leur place le jour du jugement, c'est ce que plusieurs d'entres nous croyons. Allah nous demande de commander le convenable et d’interdire le blâmable :


« O mon enfant accomplis la Salât, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! » Sourate 31, verset 17

Dans la prière en commun, beaucoup de fidèles ne savent pas qu’il ne faut pas laisser d’espaces dans les rangées.

D’après Anas (radiallâhu anhu), Le Prophète (s.a.w) a dit : « Egalisez bien vos rangs, car être bien en rangs fait partie de l’accomplissement de la prière » Bukhari 723

Par conséquent, on doit demander à notre voisin de bien se serrer contre nous. On n’est pas venu à la prière en commun pour se mettre à l’aise. Certaines personnes prennent une large place pour prier afin de ne pas être trop serré. Il faut laisser de la place afin que tout le monde puisse entrer dans la salle de prière. On voit de nos jours que la prière nocturne prend de l’ampleur pendant le mois de Ramadan. Pratiquement tous les lieux de prière sont remplis. Nous savons aussi que la prière en commun rapporte beaucoup de hasanaths et ce mois béni les biens sont encore multipliés.

Selon Abdallâh Ibn Umar (radiallâhu anhu) l’Envoyé de Dieu (s.a.w) a dit : « Faîtes la prière en commun, elle est de vingt-sept degrés supérieure à celle faite isolément. » Bukhari 645

Il n’est pas obligé de prier cette prière à la mosquée, on peut aussi la prier à la maison. De plus, cette prière serait encore récompensée si elle se situe dans le dernier tiers de la nuit.

D’après Abu hurayra (radiallâhu anhu), l’Envoyé de Dieu (s.a.w) a dit : « Notre Seigneur descend chaque nuit vers le ciel inférieur au moment où il reste encore le dernier tiers de la nuit en disant : « Celui qui M’invoquera, Je l’exaucerai ; celui qui Me
demandera une chose, Je la lui accorderai ; celui qui Me demandera pardon, Je lui pardonnerai. »
Bukhari 114

Lire le Coran en même temps que l’imâm pendant la prière. Quelques fidèles prennent le Coran en main et récite le Coran en même temps que l’imâm. En faisant cet acte, il délaisse la sunnâ du Prophète (s.a.w).

«J’ai vu le Prophète (s.a.w) en se tenant debout dans la prière qui tenait sa main gauche avec sa main droite. » Rapporté par Wâil Ibn Uzayr (radiallâhu anhu) Abu Dawud 624

Gare aux stationnements !

Beaucoup de fidèles se récoltent des pèches pendant ce mois béni. En effet, nous avons la chance de posséder des lieux de prière. Alhamdulillah ! Et dans chaque mosquée, nous trouvons des emplacements de stationnement. Malgré tout, nos frères musulmans pressés de rentrer chez eux gênent la circulation en se garant n’importe comment et n’importe où. Ceci est inadmissible ! Un bon musulman doit être un bon exemple envers ses frères musulmans ainsi qu’envers les non musulmans. Comment les frères d’une autre religion auront-ils une bonne opinion de l’islam si nos comportements sont de telles sortes ?
D’après 'Abû Mûsa (radiallâhu anhu), le Prophète (s.a.w) disait à
ceux parmi ses compagnons qu'il envoyait en mission: «Promettez aux gens (la bonne récompense) et ne les dégoûtez pas (de la religion), facilitez-leur et ne leur créez pas de difficultés".
Sahih Muslim 3262 (arabe
uniquement).
Qui vient pour la prière nocturne? Il est à noter que les personnes qui viennent prier à la mosquée sont majoritairement des maghrébins et des africains. Alors que font nos frères et sœurs asiatiques ? Les musulmans indiens sont malheureusement peu présents à la mosquée pour la prière nocturne comme pour la prière du vendredi. Si ces personnes prient à la maison, c’est leur choix mais si c’est pour passer son temps à la cuisine, c’est dommage. Le mois de ramadan est également un mois de partage, c’est très recommander de donner à manger pour le ifthar. Mais il faut savoir gérer son temps.
Abdullah Ibn Amr (radiallâhu anhu), ainsi que son père rapporte qu’un homme ayant demandé au Prophète (s.a.w) ce qu’il y avait
de mieux dans l’islam, celui-ci répondit : « C’est de donner à manger (à ceux qui ont faim), de donner le salut, à ceux qu’on connaît et aussi à ceux qu’on ne connaît pas. »
Bukhari 12
En bref, profiter de ce mois béni pour récolter des hasanaths par la lecture du Coran, par le partage de la nourriture, par les prières obligatoires et surérogatoires, par la propagation du salam ainsi de suite….
Qu’Allah nous guide tous dans le droit chemin !

Parisa Rucknudeen

mardi 2 août 2011

Est-il possible de contracter un emprunt à intérêt pour s'acheter une maison si le gouvernement se charge du remboursement?



QUESTION : Certaines personnes vivant en France disent qu'il y a un hadith du Prophète (s.a.w) qui dit que celui qui fait un mal, il lui sera inscrit une mauvaise action dans son compte mais s'il avait juste l'intention de le faire mais ne la pas fait, il n'aura aucun péché. En se basant sur ce hadith, certains musulmans se disant être des Thowheeds contractent un emprunt à intérêt puis le gouvernement se charge du reste de leur intérêt en raison de certains avantages des lois françaises. Ces quelques personnes profitent de ces bénéfices et croient qu'étant donné que ce ne sont pas eux qui paient l'intérêt, ils ne seront pas fautifs. Non seulement, ils achètent des maisons mais incitent d'autres à agir pareillement. Veuillez m'éclaircir selon le Coran et les hadiths.
Adeen - FRANCE
REPONSE :

D'après Jaabir (radiallâhu anhu), le Messager d'Allah (s.a.w) a maudit celui qui se nourrit d'usure, celui qui la produit, celui qui l'enregistre et celui qui en sert de témoin...il a dit qu'ils sont tous pareils. Muslim 2995
Ce hadith nous montre que le prophète (s.a.w) a maudit ceux qui ont même une toute petite responsabilité sur l'usure. Ils ont la même récompense en matière de péchés. Ils seront tous en enfer éternel et ont le même degré de sanction.
Il est vrai que les hadiths relatent le fait que le mal que commet un homme sera inscrit dans son compte que s'il la commit mais dans votre question les individus qui achètent les maisons en signant le contrat acceptent les conditions de l'intérêt même si le gouvernement s'en charge du paiement. Leur jugement est faux vu qu'ils ont directement un lien avec l'usure puisqu'ils ont accepté les termes du contrat. Il est sure qu'ils seront punis pour avoir contracté.
• On dirait qu'ils se moquent des hadiths en justifiant leur erreur de cette façon

"O les croyants! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez! Et craignez le Feu préparé pour les mécréants." Sourate 3, verset 130-131
• Celui qui mange l'usure se lèvera comme s'il avait été touché par satan.

"Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent: «Le commerce est tout à fait comme l'intérêt». Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt." Sourate 2, verset 275
• Celui qui se débarrasse de l'intérêt, tout ce qu'il avait acquit auparavant lui est hallal

"Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement." Sourate 2, verset 275
• Est croyant, celui qui renonce aux restes de l'intérêt

"O les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat
de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants."
Sourate 2, verset 278
• Allah déclare la guerre à celui qui n'abandonne pas l'usure

"Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés." Sourate 2, verset 279
• L'usure a été interdite bien avant la venue du Prophète (s.a.w)

"C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d'Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde, et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires- qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux." Sourate 4, verset 160-161
• L'usure n’augmente pas les biens mais la zakat les augmente

"Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens aux dépens des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah, mais ce
que vous donnez comme Zakat, tout en cherchant la Face d'Allah (Sa satisfaction)... Ceux-là verront [leurs récompenses] multipliées."
Sourate 30, verset 39

Awn Ibn Abî Juhayfa a dit : " J'ai vu mon père acheter un esclave phlébotomiste et ordonner qu'on brise ses instruments. Comme je le
questionnais à ce sujet il me répondit : Le Prophète (s.a.w) a interdit de payer le prix d'un chien ou d'une saignée. Il a défendu de tatouer et de se faire tatouer, de vivre de l'usure de manger l'usure et d'en faire vivre les autres, et a maudit le peintre."
Bukhari 2086
Le hadith précédent nous explique à quel point le Prophète (s.a.w) a interdit de donner à l'usure.

Jâbir radhi ALLAH 'anhu) dit : Le Messager d'ALLAH maudit «Celui qui prend l'intérêt usuaire,celui qui le donne,celui qui le rédige et ses deux témoins." Et il dit: «ILS sont au même pied d'égalité." Rapporté par Muslim 2995
Ce hadith prouve que tous ceux qui ont un tout petit rapport avec l'intérêt auront le même degré de châtiment ainsi que ces gens sont maudit par le Prophète (s.a.w). Tous ceux qui auront participé avec celui qui commet l'usure; seront en enfer avec les mêmes châtiments.
Un des grands péchés :
D'après Abû Hurayra (radiallâhu anhu), le Prophète (s.a.w) a dit :"Abstenez-vous des péchés mortels. Quels sont-ils? ô Envoyé de
Dieu, demandèrent les fidèles._Ce sont, répondit-il, les faits suivants : donner un associé à Dieu; faire de la sorcellerie; tuer l'âme que Dieu a protégée d'un interdit, sauf à bon droit; manger l'usure; manger le bien de l'orphelin; fuir au jour du combat et porter des accusations contre des femmes préservées, croyantes et innocentes."
Bukhari 6857
Parmi les 7 péchés, le Prophète (s.a.w) mentionne le fait de manger l'usure. Manger l'usure est un énorme péché. Or, celui qui commet un grand péché sera en enfer. Donc, celui qui mange l'intérêt ira directement en enfer. C'est ce que ce hadith expose.
Par conséquent, éloignons nous de ce grand péché qu'est l'usure et réussissons dans l'au delà.
Allah est le plus Savant.
Réponse de RASMIN MISc


lundi 1 août 2011

LE JEûNE DE LA FEMME ENCEINTE




LE JEûNE DE LA FEMME ENCEINTE
QUESTION
: Veuillez détailler au sujet du jeûne de la femme enceinte?
Haatim deen

REPONSE :
Allah donne un privilège aux femmes enceintes pour s'abstenir du jeûne. Allah a dispensé la femme enceinte du jeûne car celle ci peut risquer pour sa santé et celle de l'enfant à naître par un manque de vitamines c'est pourquoi Allah a dispensé la femme enceinte et celle qui allaite du jeûne.


D'après Anas Ibn Mâlik (radiallâhu anhu), le Prophète (s.a.w) a dispensé la femme enceinte et celle qui allaite du jeûne" Nassâyi 2276
• Une personne ayant des dispenses sur telle ou telle chose doit profiter de ces avantages.
• Certaines femmes aiment faire le jeûne au mois du Ramadan et n'aiment pas le rattraper dans les autres mois. Elles se mettent elles-mêmes en difficulté.
• Les femmes doivent éviter d'agir ainsi et doivent attendre le post accouchement pour rattraper le jeûne.

Les femmes enceintes sont-elles privé du rattrapage du jeûne?
(Au Sri Lanka) certaines femmes jugent qu'il n'est pas nécessaire de rattraper le jeûne. Leur jugement est faux.




D'après Anas ibn Mâlik (radiallâhu anhu), le Prophète (s.a.w) a dit : "Allah a dispensé le voyageur de la moitié de la prière; la femme enceinte et la mère nourrice du jeûne." Abu Dawud 2056, Ibn Mâja1657
• Le Prophète (s.a.w) explique dans ce hadith que tout comme pour la prière du voyageur, Allah accorde des facilités pour le jeûne de la femme enceinte et de celle qui allaite.
• Personne ne dira que le jeûne n'est pas obligatoire pour le voyageur car le Coran dit que les malades et les voyageurs doivent jeûner ces jours non jeûnés d'autres jours.
• Comme ce hadith rassemble les voyageurs avec les femmes enceintes et celles qui allaitent, on doit comprendre qu'elles aussi doivent rattraper ces jours de jeûne.
• Le Coran nous dit seulement qu'il faut jeûner d'autres jours mais nous dit rien au sujet du délai de rattrapage.


Aïcha (radial ahu anha) a dit : "Quand je devais quelques jours de jeûne du ramadan, je ne pouvais m'en acquitter qu'au mois de shâbân."Elle ne pouvait faire autrement à cause de ses devoirs envers le Prophète (S.a.w). Bukhari 1950
• Le mois de Sha'bân est le mois qui précède le mois du ramadan.
• Aïcha (radiallâhu anha) a attendu le mois précédent le ramadan suivant pour le rattrapage du jeûne.
• Etant donné que ceci s'est passé au temps du Prophète (s.a.w), cela veut dire que le Prophète (s.a.w) a approuvè.
• Et l'on comprend qu'il n'y a pas de délai précis concernant la limite du jour de rattrapage.
• Cependant, l'homme va tôt ou tard mourir. C'est pourquoi, il faut essayer de rattraper le jeûne le plus tôt possible. En retardant, le rattrapage ne sera peut être jamais possible
Allah est le plus savant.
Réponse de Rasmin MISc