Question de la semaine : En parlant de quel Prophète, le Coran dit que c'est le meilleur récit? pour répondre à

lundi 4 juin 2018

Invocation de la nuit du destin




   « Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ani »

« Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »
اللّهمَّ اِنّك عفوّ تحبّ العفو فاعف عنّي

Une des meilleures invocations qui peut être dite durant la nuit du destin est ce que le Prophète a appris à Aisha(r.a) quand elle dit :
« Ô Messager d'Allah, si je savais qu'elle était la nuit du destin, que devrais-je dire en cette nuit ? » Et le Prophète de répondre : "Dis : Allahouma inaka 'afou-oun touhiboul-'afwa fa'afou'ani"
[ Hadith authentique rapporté par At-Tirmidhi 3580]

Allah est le plus Savant! 

jeudi 17 mai 2018

Pourquoi faut-il jeûner ? 
Beaucoup répondent différemment à cette question.


Certains disent que c'est pour que les riches ressentent la difficulté de la faim.

Ni le Prophète (s.a.w), ni Allah n'ont dit que c'est pour éprouver la faim. Ce n'est que leur imagination.

Si la raison était de subir la faim, le jeûne aurait été uniquement prescrit pour les riches. Il aurait fallu annoncer que le jeûne n'est pas obligatoire pour celui qui vit quotidiennement affamé. De plus, les riches ressentent la faim même sans jeûner.

Ils mangent bien parce qu'ils ont faim. Les hommes comme tous les animaux ressentent la faim. Donc, cette raison est inexacte. D'autres disent que le but du jeûne est de maintenir une bonne santé. Ni Allah, ni le Prophète (s.a.w) n'ont dit que le corps sera en bonne santé en jeûnant. Si telle était la raison, Dieu aurait-il dit aux malades de rattraper dans d'autres jours ? Ce sont les malades qui ont besoin d'avoir une bonne santé. Il n'est pas juste que les malades soient privés du jeûne si le jeûne serait un remède. Donc, donner cette raison pour jeûner est aussi incorrect.

Certaines personnes peuvent guérir grâce à cela. Les personnes atteintes d’ulcère peuvent voir leur maladie s'aggraver à cause de cela. Donc, il ne faut pas gâcher le jeûne en donnant des explications vaines pour une adoration accomplit dans le but d'obtenir la satisfaction de Dieu. Allah explique lui même la raison de l'obligation du jeûne. Il n'y a aucune autre raison que celle-là. Dans le verset cité ci-dessus, Dieu souligne : « ainsi atteindrez-vous la piété ». En jeûnant, on obtient la piété. Acquérir la piété est la seule raison donné par Dieu. Nous, nous privons de notre nourriture pendant la journée parce qu'Allah nous la ordonné. Lorsque nous sommes seuls chez nous, nous avons faim. La nourriture est là chez nous, personne ne le saurait si nous la mangeons. Cependant, nous ne mangeons pas. Nous ne mangeons pas parce qu'Allah nous la ordonné. Nous ne mangeons pas car nous savons que même si personne nous regarde, Allah nous observe. Nous, qui évitons de manger notre propre nourriture même lorsque personne nous regarde, nous devons croire qu'Allah nous regarde même hors du mois du Ramadan. Lorsque nous voulons commettre une chose harâm, nous devons nous rappeler que nous avions évité de manger la nourriture halal par crainte de Dieu. C'est cette exercice de spiritualité qu'est la seule raison de l'obligation du jeûne. Le Prophète (s.a.w) explique cela.
Selon Abu Hurayra (r.a), l'Envoyé de Dieu (s.a.w) a dit : « Celui qui ne renonce ni à dire des mensonges, ni à pratiquer des faussetés, Dieu n'a nul besoin qu'il se prive de boire ou de manger. » [Bukhari 1903, 6057]
On explique ici que le but du jeûne n'est pas de ressentir la faim. On explique aussi comment l'exercice du jeûne doit nous changer. Il ne faut pas oublier que si ce que l'on a apprit pendant le jeûne ne nous empêche pas de mentir ou de nous éloigner des péchés, ce jeûne ne sera pas valide. Le Prophète (s.a.w) nous a recommandé de ne pas se confronter face à quelqu'un qui voudrait nous attaquer lorsque l'on est en état de jeûne.
« Quand le jour est venu pour l'un de vous de jeûner, qu'ils s'abstienne de propos indécents, qu'il ne se dispute pas. Si quelqu'un l'injurie ou l'attaque, qu'il dise : Je jeûne. » [Bukhari 1904]
Nous comprenons de cela que le jeûne est un entraînement spirituel. Nous ne pouvons atteindre le but du jeûne que si nous ressentons cela. Si les personnes ayant jeûné en s’entraînant pendant 30 jours font la queue dans les salles de cinéma dès que le jeûne du mois du Ramadan est fini, nous pouvons dire d'eux qu'ils sont restés sans manger ni boire mais nous ne pouvons pas dire qu'ils ont jeûné. Cela veut dire que nous n'avons rien retenu si notre situation est la même qu'avant le Ramadan. Donc, nous devons être attentif à ce que cette situation ne se produise pas.

Allah est le plus Savant! 

mercredi 16 mai 2018

Jeûner est une obligation



C'est une obligation pour tous les musulmans capables, de jeûner pendant le mois sacré du Ramadan. Le Saint Coran le dit clairement.
« O les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, pendant un nombre déterminé de jours. »[2:184]
«(Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne! » [2:185]
Nous comprenons à travers cela que le jeûne est une obligation non seulement pour la communauté du Prophète (s.a.w) mais aussi pour ceux qui ont vécu avant.


Pourquoi le mois du Ramadan a été choisi ?

Pourquoi Dieu a-t'il choisit particulièrement le mois du Ramadan en laissant les autres mois ?

Dieu répond à cette question dans le verset vu ci-dessus.

Ce mois est supérieur aux autres parce que le Saint Coran a été descendu ce mois-ci pour l'humanité. Dieu souligne que ce mois-ci a été choisi pour cette raison.

Nous pouvons comprendre le mérite du Saint Coran par cela. Nous devons augmenter notre lien avec le Saint Coran sans penser que notre devoir s'arrête à jeûner seulement. Surtout, il faut faire un effort pour comprendre le Saint Coran pendant le mois sacré du Ramadan.

vendredi 2 mars 2018

Pouvons-nous fêter les anniversaires? (en islam)


Réponse :

Fêter les anniversaires ne fait pas partie de la culture musulmane.
S'il y avait une personne qui méritait de fêter ses anniversaires ce serait le Prophète (s.a.w). Cependant, lui ne la pas fêter.

Certaines personnes pensent qu'il n'y a aucun mal à fêter les anniversaires pour le plaisir et qu'il n'y a pas de rapport avec la religion.

Il est vrai que ce n'est pas une adoration . Même si on se justifie ainsi il faut une logique dans cela. Or, il n'y a rien de logique dans les fêtes d'anniversaires.

Si une personne fête ses exploits,  on peut dire qu'il y a une signification mais lorsqu'une personne naît, elle n'a ni fait un exploit ni choisi de naître.

De plus, le message que sous entend  l'anniversaire est que nous perdons une année dans notre vie. Il n'y a rien de joyeux dans cela .

Le jour de naissance d'une personne ne reviendra jamais. Ce jour est terminé il y a longtemps. Ce qu'il fête n'est pas son jour de naissance.

Cette fête devient illogique à cause de ces multiples raisons.

De plus,  il faut dépenser plus que d'habitude pour n'importe quelle fête. Les modestes et les plus démunis seraient pénalisés si les fêtes d'anniversaires devenaient une coutume .

Pour éviter que les gens ne les sous estiment, ils emprunteraient de l'argent pour fêter leurs anniversaires .
Si les riches offraient aux camarades de classe des sucreries et cadeaux, comment serait l'esprit de l'élève démuni ?  Lorsque les camarades lui demanderont : "Quand vas-tu nous donner des sucreries?" Il faut penser que les parents de cet élève démuni seraient embarrassé.

Les fêtes d'anniversaire ont été copié des chrétiens.

3456حَدَّثَنَا سَعِيدُ بْنُ أَبِي مَرْيَمَ حَدَّثَنَا أَبُو غَسَّانَ قَالَ حَدَّثَنِي زَيْدُ بْنُ أَسْلَمَ عَنْ عَطَاءِ بْنِ يَسَارٍ عَنْ أَبِي سَعِيدٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ لَتَتَّبِعُنَّ سَنَنَ مَنْ قَبْلَكُمْ شِبْرًا بِشِبْرٍ وَذِرَاعًا بِذِرَاعٍ حَتَّى لَوْ سَلَكُوا جُحْرَ ضَبٍّ لَسَلَكْتُمُوهُ قُلْنَا يَا رَسُولَ اللَّهِ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى قَالَ فَمَنْ رواه البخاري


Selon Abu Sa’id al Khudri (r.a), le Prophète  (s.a.w) a dit :

« Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédés empan par empan et coudée par coudée, même s’ils entraient dans un trou de lézard, vous les suivrez »

Nous dîmes: « Ô Prophète d’Allah, les juifs et les chrétiens ? ».

Il répondit : « Qui donc sinon eux ? »

[Bukhari (3269) et Muslim (2669)].

Par conséquent, il n'est pas correct  d'inviter la famille ou autre personne  à votre anniversaire , il faut délaisser cette coutume. .

Allah est le plus Savant!

samedi 25 novembre 2017

La prière est-elle valable en cas d'oubli de prononcer l'iqama (second appel à la prière) ?


Il existe plusieurs hadiths qui recommandent l'importance de l'appel à la prière (adhan) et le second appel (iqama).
Même lorsque l'on prie seul, il faut dire l'adhan et l'iqama .
Tout de même ils ne font pas partie de la prière! La prière sera tout de même accepté malgré qu'elle a été faîte sans iqama.

D'après Ali (r.a), le Prophète (s.a.w) a dit:
« La clef de la prière est la purification, son tahrim (1) est le takbir (2) et son tahlil (3) est le taslim (4) ».
(Rapporté par Abu Dawud n°618 )

(1) C'est à dire que à ce moment la personne rentre en prière et certaines choses deviennent interdites comme manger, boire, parler...
(2) C'est à dire le fait de dire Allahu Akbar.
(3) C'est à dire que les choses qui étaient interdites durant la prière redeviennent permises.
(4) C'est à dire le fait de dire Assalamu Alaykoum

D'après ce hadith, on comprend que la prière c'est du takbir - tahrim au taslim.
. Donc, la prière est valable même si l'iqama n'a pas été prononcé. Seulement, il y aura juste le fait qu'on a perdu un hasanath pour avoir oublié de faire une sunna.  .

Allah est le plus Savant!

jeudi 9 novembre 2017

Les prières en groupe pendant les périodes pluviales


L'islam nous autorise à faire les prières obligatoires chez soi durant les pluies abondantes.
L'islam nous apprend aussi comment faire l'appel à la prière dans ces situations.
L'islam nous guide en nous disant de changer les paroles habituelles : "Hayya alas salah " par "sallu fee buyuthikum" (répéter deux fois).
Voici la preuve :
«901» حَدَّثَنَا مُسَدَّدٌ قَالَ: حَدَّثَنَا إِسْمَاعِيلُ قَالَ: أَخْبَرَنِي عَبْدُ الْحَمِيدِ صَاحِبُ الزِّيَادِيِّ قَالَ: حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ الْحَارِثِ ابْنُ عَمِّ مُحَمَّدِ بْنِ سِيرِينَ قَالَ ابْنُ عَبَّاسٍ لِمُؤَذِّنِهِ فِي يَوْمٍ مَطِيرٍ إِذَا قُلْتَ أَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللَّهِ. فَلاَ تَقُلْ حَيَّ عَلَى الصَّلاَةِ. قُلْ صَلُّوا فِي بُيُوتِكُمْ. فَكَأَنَّ النَّاسَ اسْتَنْكَرُوا، قَالَ فَعَلَهُ مَنْ هُوَ خَيْرٌ مِنِّي، إِنَّ الْجُمُعَةَ عَزْمَةٌ، وَإِنِّي كَرِهْتُ أَنْ أُخْرِجَكُمْ، فَتَمْشُونَ فِي الطِّينِ وَالدَّحْضِ.
Ibn Abbas (r.a) a dit à son muadhin: « Lorsque tu dis -Ash hadhu Anna Muhammadan Rasulullah- alors ne dis pas -Haya 'Ala Salat- (1) mais dis -Sallu Fi Buyutikum- (2) ».
C'est comme si les gens avaient réprouvé cela alors il a dit: « Celui qui était meilleur que moi a fait cela (3). Certes le jumu'a est une obligation mais j'ai certes détesté le fait de vous faire sortir de vos maisons pour vous faire marcher dans la boue et la gadoue glissante ».
(Rapporté par Bukhari dans son Sahih n°901 et Muslim dans son Sahih n°699)


(1) C'est à dire qu'il a demandé à celui qui faisait l'appel à la prière de remplacer la phrase -Haya 'Ala Salat- par -Sallu Fi Buyutikum-.

(2) Ceci signifie: Priez dans vos maisons.

(3) C'est à dire le Prophète (s.a.w).
Nous comprenons d'après ce hadith qu'il faut dire "sallu fee buyutheekkum"(Priez dans vos maisons) au lieu de "hayya alas salah" (Venez pour la prière) et "hayya alal falah".(Venez vers le succès).
Dans le hadith cité ci dessus , il est dit de réciter "sallu fee buyutheekkum".
Mais il y a aussi d'autre façon de faire l'appel a la prière en cas de pluie abondante. 
صَلُّوا فِي رِحَالِكُمْ
sallu fee rihaalikkum  (Ahmed 23215)
أَلَا صَلُّوا فِي رِحَالِكُمْ
alaa sallu fee rihaalikkum (Muslim 1241)
الصَّلَاةُ فِي الرِّحَالِ
assalaatthu fir rihaal  (Bukhari 616)
أَلَا صَلُّوا فِي الرِّحَالِ
alaa sallu fir rihaal (Bukhari 632)
Faut-il dire une parole parmi toutes citées? ou bien seulement "sallu fee buyutheekkum"?
"Fee buyutheekkum" signifie "dans vos maisons". "Rihaal" signifie "demeures". C'est à dire cela désigne les maisons et les endroits aménagés comme les tentes etc... pendant les voyages. La plupart des hadiths cités avec le terme "rihal" dit qu'il faut le dire pendant les voyages. 
Les hadiths dans lesquels le terme "maison" est mentionné ne peut pas concerner le voyage. Les tentes ne sont pas considérés comme des maisons. Par conséquent , il serait plus cohérent d'utiliser les termes "fee buyutheekkum" lorsqu'on est pas en voyage. 
Il faut aussi savoir s' il faut aussi ajouter les paroles "hayya alas salah et hayya alal falah" à cela? 
"Hayya alas salah" signifie "venez à la prière". Alors il serait illogique d'appeler à la prière et en même temps de dire de prier dans nos maisons. De même pour les termes "hayya alla falah".
Donc, il faut éviter de dire ces deux paroles habituelles "venez à la prière" et " venez vers le succès" . En cas de pluie abondante, il suffit de répéter deux fois :  "Priez dans vos maisons."
ALLAH EST LE PLUS SAVANT!

vendredi 16 juin 2017

Invocation de la nuit du destin





« Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ani »

« Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »
اللّهمَّ اِنّك عفوّ تحبّ العفو فاعف عنّي

Une des meilleures invocations qui peut être dite durant la nuit du destin est ce que le Prophète a appris à Aisha(r.a) quand elle dit :
« Ô Messager d'Allah, si je savais qu'elle était la nuit du destin, que devrais-je dire en cette nuit ? » Et le Prophète de répondre : "Dis : Allahouma inaka 'afou-oun touhiboul-'afwa fa'afou'ani"
[ Hadith authentique rapporté par At-Tirmidhi 3580]